Communiqué des Jeunes Pour la France (MPF) - Aude (11)

 

Le député-maire Bascou (socialiste) et la politique communautariste municipale

  

  Les Jeunes Pour la France de l’Aude découvriront avec les narbonnais en 2011, que la communauté musulmane entend montrer ostensiblement sa présence dans la région et dans notre ville autrefois grand archevêché.

Le député-maire socialiste de Narbonne Jacques Bascou a en effet donné son feu vert à la construction d’une « grande mosquée » de 240 mètres carrés sous la pression d’associations cultuelles musulmanes. Les Jeunes Pour la France de l’Aude sont étonnés de voir l’intérêt que porte Monsieur Bascou à la construction de cette mosquée.

 Nous ne pouvons pas accepter que nos cathédrales, que nos abbayes, que nos églises qui sont un des cœurs historiques de la France, tombent petit à petit en ruines et deviennent de simples monuments de pierre destinés aux touristes, alors que dans la région et partout dans le pays des mosquées voient le jour.

De plus, cette énième mosquée sera financée par des fonds étrangers provenant des pays du Maghreb, ce sur quoi nous, les Jeunes Pour la France du Languedoc-Roussillon, nous  nous opposons fermement. La construction d’un lieu de culte doit être financée par les seuls fidèles.

Il ne faut pas être naïf et se poser les bonnes questions : la France peut-elle accepter sans restriction la montée en puissance d’une religion d’importation qui impose sournoisement ses règles ? Devons-nous accepter que les chrétiens du Moyen-Orient soit persécutés ? Et pendant ce temps installer chez nous le signe ostensible des bourreaux des chrétiens d’Orient ?

Les Jeunes Pour la France du Languedoc-Roussillon ne veulent pas que ce débat soit verrouillé par l’opposition. Nous retiendrons que le seul acte du Maire PS, Jacques Bascou, aura été en faveur d’une communauté en particulier et non pour le bien commun.

Le communautarisme s’étend dangereusement comme l’a toujours prédit Philippe de Villiers. 

Les Jeunes Pour la France de l’Aude se veulent précurseurs dans le combat contre le communautarisme en France et se battront de toutes leurs forces contre cet élan opportuniste et électoraliste de la gauche narbonnaise.

 

Nicolas Bolchakoff, Responsable des JPF Aude (11)

Coordinateur régional JPF Languedoc-Roussillon
Jeunes Pour la France - Mouvement Pour la France de Philippe de Villiers

"Ce n'est pas à la France de s'adapter à l'Islam, c'est à l'Islam de s'adapter à la France" Philippe de Villiers

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site