David Cameron signe l'arrêt de mort de l'Europe

Le premier ministre britannique David Cameron en compagnie de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une conférence de presse à Ankara mardi

Photo: AFP/Adem Altan Le premier ministre britannique David Cameron en compagnie de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une conférence de presse à Ankara mardi

La Turquie a trouvé en la personne du premier ministre britannique David Cameron un ardent défenseur de son adhésion à l'Union européenne (UE).

Lors d'une visite à Ankara, M. Cameron s'est engagé à militer pour l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne. Il a accusé les opposants à cette idée, principalement la France et l'Allemagne, d'être protectionnistes et de défendre des idées reçues.

M. Cameron s'est dit « en colère » de voir les efforts d'Ankara pour rejoindre l'UE sapés par l'opposition de certains dirigeants européens.

Le petit chien des Etats-Unis est décidément très obéissants car l'Angleterre se fait dicter sa politique européenne par son cousin d'outre Atlantique. Les jeunes Pour la France de l'Aude s'opposent naturellement à cette adhésion dans l'Union européenne qui déjà ne marche pas droite. La Turquie n'est pas sur le continent européen. De plus son éventuelle adhésion rendrait la Turquie majoritaire au parlement européen et l'Europe deviendrait ainsi une terre arabe et tout cela contre la volonté des peuples.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×