Le calendrier européen qui oublie les chrétiens

 

 

 

La commission européenne a récemment imprimé plus de trois millions d’agendas destinés aux élèves des écoles secondaires. Ces petits agendas, arborant fièrement les couleurs de l’Union, comprennent des références à de nombreuses fêtes religieuses juives, musulmanes, hindouistes, sikhs mais quasiment aucune fête chrétienne n’est mentionnée. Ainsi à la page du 25 décembre, on ne voit rien excepté une formule d’une puérilité confondante « Un véritable ami est quelqu’un qui partage vos préoccupations et votre joie » ! Les instances européennes ont donc réalisé un véritable tour de force, à savoir : penser à faire plaisir à toutes les minorités religieuses présentes sur le sol du continent européen tout en oubliant la religion majoritaire en Europe! Près de 80% des écoliers européens seraient ainsi privés de fêtes religieuses.

Cette affaire d’agendas non chrétiens a soulevé notamment l’indignation de Johanna Touzel, porte-parole de la Commission des épiscopats de la Communauté Européenne (COMECE) qui a qualifié à juste titre cette histoire d’ « incroyable ». De son côté, la Commission européenne a admis avoir fait une « bourde ». Son porte-parole a d’ailleurs annoncé que toutes les prochaines éditions de cet agenda ne comporteraient plus aucune fête religieuse. Il semble donc que le fait de mentionner les racines chrétiennes de l’Europe, y compris dans une chose aussi anodine qu’un simple agenda scolaire, soit une tâche particulièrement pénible et difficile pour les fonctionnaires européens, qui préfèrent effacer toutes traces du fait religieux en Europe, plutôt que de parler de Noël.  

Le Mouvement Pour la France est scandalisé par la volonté quasi-systématique de certains idéologues européistes de vouloir à tout prix gommer toutes traces de l’héritage chrétien européen, alors que le Christianisme constitue le socle même de notre civilisation.

 

 

 

 



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site