Réhabilitater le second Empire: un combat à mener pour la France

 

 

 

 

 

 

La République doit payer une dette. Le second Empire ne doit pas être ressenti comme une période tabou de l'histoire et ses acteurs doivent être réhabilités. C'est un véritable combat de mémoire qui doit être mené. La République, si elle veut prétendre à son idéal doit mener ce combat où l'honneur d'une famille est en jeu. La jeunesse du Mouvement Pour la France est soucieuse de porter le message de l'histoire qui est primordial pour le présent et le futur.

Les têtes qui se succèdent au sommet de l'Etat ne sont plus en phase avec le coeur historique de la France et laisse notre histoire tomber dans l'oubli à l'image des programmes scolaires d'histoire  qui ne relatent plus la vraie histoire de France. En effet, les Jeunes Pour la France de l'Aude, signataires de la pétition, demandent successivement depuis des mois, à l'Elysée et au ministère de la Culture, le retour en France des cendres de la famille impériale qui sont toujours en Angleterre.C'est une honte pour la République et pour la France, mais les réponses concrètes ne sont pas à l'ordre du jour du gouvernement, pour qui la parole du citoyen importe peu.

Les Jeunes Pour la France est le seul mouvement de jeunesse qui défend la mémoire si précieuse de notre pays en agissant concrètement. Le vraie droite patriotique, c'est la notre

 

Voici le mesage envoyé au Ministre de la Culture et de la Communication:

"Monsieur le ministre de la culture,

Cela fait trois fois que j'écris aux services de l'Etat, à savoir, à l'Elysée et à votre ministère, concernant le retour des cendres de la famille impériale. Napoléon III, l'impératrice Eugénie et le prince imperial doivent retrouver la terre de France.

Lors de la commémoration de la mort d'Henry IV j'avais cru comprendre, d'après votre discours la volonté de réconcilier la République avec le passé. Etant signataire de la pétition du retour des cendres de la famille impériale et responsable jeune au MPF je vous demande monsieur le ministre d’apporter une réponse à ce souhait.

 Cordialement."

Nicolas Bolchakoff

Responsable des Jeunes Pour la France de l'Aude

  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site