-----------------------Une grande réussite---------------------

  UNIVERSITE D'ETE DES JEUNES POUR LA FRANCE 2010 

  

UDT 2010

  

Du 3 au 5 semptembre les Jeunes Pour la France ce sont réunis à Arney-le-Duc, en Bourgogne, pour leur première université d'été en 9 ans d'existence. Une centaine de jeunes motivés, sont venus des quatre coins de France afin de d'échanger, de débatre de se former intellectuellement avec comme lien "Penser national, agir local", car l'action au niveau local est essentielle pour le cadre national.

Durant trois jours nous avons pu parler de fond, des sujets cruciaux pour le futur de la France dans une ambiance chaleureuse et patriote. Notre mouvement de jeunesse et le seul à droite à allier sujets de fond et bonne entente face aux autres mouvements préférent paillettes et contestations stériles.

 

---------------------------------------

          JOURNAL DE BORD

  

Premier jour de formation:

 

 A partir de 16 heures les participants ont été accueillis dans une bonne ambiance. Les jeunes ont tour à tour fait connaissance et pris possession des lieux où se dérouleront les conférences à venir. Pour débuter la soirée avant le dîner d'ouverture le responsable des JPF de la Côte d'or Sebastien Misset, le secrétaire général adjoint des JPF Pierre Sabattier, le secrétaire général des JPF Mathieu Gouttefangeas ainsi que le Président des JPF Christophe Bentz ont ouvert cette soirée par leur discours. Dès le premier soir les JPF ont passés une soirée très agréable.

Deuxième jour de formation:

Dès 10 H les participants ont assisté à une séance d'échange avec les membres du bureau national des Jeunes Pour la France. Après une rapide présentation, nous sommes revenus sur le bilan très positif de l'ancien Président des JPF, Thibault Vincendeau. Aussi les nouveauté à venir dans le mouvement ont été abordé afin de prolonger notre dynamique.

"Identité nationale et fierté d'être français", tel fut le sujet abordé à partir de 11 H par Henry de Lesquen Président du cercle de pensée, "Le Club de l'Horloge". D'une manière magistrale, son exposé a mis en lumière sans tabou la réelle nécessité de refaire fleurir le seul sentiment politique qui vaille, celui du patriotisme.

 

A 12H15 Jacques Rougeot, Président d'Honneur de l'UNI syndicat étudiant de droite et intervenu sur les thèmes de l'éducation et le jeunesse. Un des points princi^paux de sont propos et que les jeunes de droites doivent mener le combat dans les Universités afin que le gauche n'est plus le "monopole du ceour" des étudiants.

 

 -----------------------------------

              Déjeuner

-----------------------------------

A 14H45 reprise des conférences par l'intervention de Christian Girard en abordant le sujet des banlieues en France en affirment que la politique de gauche été une mauvaise politique et que seul une politique où repères civique et moraux y sont centraux peuvent arracher les banlieues du mal qui les rongent. Christian Girard mène ce combat dans la ville de Vénissieux.

 

 

Hugues Barthélemy, chargé de mission au Parlement Européen, n’a pas eu besoin de rappeler que seule une Europe des Patries était capable de construire une véritable entité internationale. Il a axé son intervention sur  les absurdités d’une administration soviétiforme aux plus d’un million de mètres carré de bureau pour une dizaine de milliers de fonctionnaires. Par exemple, le fait que la France paiera en 2010, 85 millions d’euros de crédits de préadhésion à la Turquie, alors même que nos responsables politiques nous promettent dans le blanc des yeux que jamais la Turquie ne rentrera dans l’UE.

Pour conclure le cycle de conférences, nous avons apprécié l’analyse réaliste de l’islamisation de l’Europe et de la France par l’historien et islamologue Johan Bourlard. Après un rappel historique enrichissant sur l’hégémonie islamique, puisque nous avons appris qu’en 846 les armées du « prophète » avait saccagé le Vatican et assiégé Rome, il a démontré que la charia était intrinsèquement incompatible avec les valeurs occidentales en raison de la prédominance de l’« oumma » sur la personne humaine et de sa volonté, non pas de convertir mais de soumettre les « dhimmis ». Il a conclu son propos par trois conseils : apprendre à connaitre l’islam, respecter les musulmans tout en sachant faire preuve de fermeté et regarder l’islam comme il est, et non comme on voudrait qu’il soit.

Pour achever cette journée de formation, nous avons échangé en atelier avec des élus locaux du MPF sur les méthodes, les stratégies et les applications concrètes de nos idées dans les institutions locales. Il en est ressorti que l’isolement n’est pas la solution et que les spécificités du MPF sont appréciées et respectées si elles sont correctement représentées.

Suivant le principe du dicton « après l’effort, le réconfort », la soirée du samedi fut un moment de convivialité autour de produits régionaux qui s’est prolongé très tard dans la nuit et pour certains toute la nuit.

 

Troisième jour de formation:

La matinée du dimanche était libre afin que chacun puisse se reposer ou vaquer à ses activités habituelles. Avant le déjeuner, le Sénateur honoraire et Vice-président du MPF Bernard Seillier a dénoncé fermement la déshumanisation du système en place et de ses idéologies annexes : écologisme, mondialisme, positivisme, relativisme… Il a aussi appuyé son propos sur la négation systématique de la loi naturelle qui amènerait l’Homme à perdre toute conscience de lui-même et de sa dignité.

 Enfin, Patrick Louis, Secrétaire Général du MPF a clôturé avec un discours galvanisant, en soulignant l’importance de l’amitié désintéressée en politique et la nécessité de considérer la politique comme un service que l’on rend « par amour » des autres en vu du bien commun. Patrick Louis étant aussi professeur d’économie, a dressé les incohérences des systèmes économiques et financiers internationaux en accusant la négation de la culture, et donc d’une certaine manière de faire l’économie, au profit d’une économie irresponsable. Il nous a aussi demandé de nous « tenir prêt ». A noter aussi pour le dernier repas, la présence du Maire DVD d’Arnay-le-Duc qui nous a fait part de son combat politique contre les socialo-communistes et des bienfaits de privilégier les investissements aux frais de fonctionnement.

 Enfin attribuons tout particulièrement nos remerciements à notre ami Lubomir Jancok pour sa présence. Il préside le mouvement de jeunesse du parti conservateur slovaque "Jeunes Démocrates Conservateurs".                                                                              

Visiblement très satisfaits de cette première, intervenants et participants se sont quittés dans l’après-midi avec la ferme intention de réitérer l’opération.

 

 

  

  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site